Faits en bref – Crime

Marteau de jugeTaux de criminalité

Tant le volume que la gravité des crimes déclarés par la police ont reculé en 2009, poursuivant la tendance à la baisse observée au cours des 10 dernières années. Faits saillants

Conduite avec facultés affaiblies

Le taux d'affaires de conduite avec facultés affaiblies a augmenté pour la troisième année consécutive en 2009, après avoir été généralement en baisse depuis 25 ans. Conduite avec facultés affaiblies

Criminalité chez les jeunes

Les adolescents et les jeunes adultes sont responsables d'un nombre disproportionné de crimes par rapport aux adultes plus âgés. Graphique 14 : Auteurs présumés de crimes, selon l'âge, Canada, 2009

La gravité de la criminalité chez les jeunes, dans son ensemble, est généralement à la baisse depuis 2001. Cependant, bien que l'Indice de gravité des crimes violents chez les jeunes soit demeuré stable en 2009 par rapport à l'année précédente, il était 10 % plus élevé que 10 ans auparavant. Graphique 15 : Indices de gravité des crimes chez les jeunes déclarés par la police, Canada, 1999 à 2009

Les jeunes sont plus susceptibles de commettre des infractions en fin d'après-midi après l'école et avant l'heure du souper. Les infractions contre les biens commis par les jeunes ont plus souvent lieu dans un établissement commercial tandis que les infractions relatives aux drogues et les crimes violents sont plus susceptibles de survenir sur le terrain de l'école. À quel endroit et à quel moment les jeunes commettent des crimes déclarés par la police, 2008

La Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA), entrée en vigueur en 2003, a profondément changé la façon dont le système canadien de justice pénale traite la criminalité chez les jeunes. Criminalité chez les jeunes au Canada, 2006

Crimes violents

Les crimes violents diminuent, mais dans une moindres mesure que l'ensemble des crimes. En 2009, une infraction sur cinq était une affaire violente. Crimes violents

En dépit des fluctuations annuelles, le taux d'homicides est demeuré relativement stable au cours de la dernière décennie et il est demeuré bien en deçà du sommet atteint au milieu des années 1970. Graphique 5 : Taux d'homicides et de tentatives de meurtre déclarés par la police, 1979 à 2009

Le harcèlement criminel

En 2009, un peu plus de 20 000 affaires de harcèlement criminel ont été déclarés à la police, ce qui représente près de 5 % des crimes violents déclarés. Le harcèlement criminel au Canada, 2009

La violence dans le cadre des fréquentations intimes

Les crimes violents dans les fréquentations représentaient 7 % de l'ensemble des crimes violents en 2008, et un quart de tous les crimes de violence commis par un partenaire intime (25 %). Tableau 1 : Nombre de crimes violents selon le sexe de la victime et le lien entre l'auteur présumé et celle-ci, 2008

De 2004 à 2008, il y a eu une augmentation constante du taux de violence dans les fréquentations déclarée par la police. Graphique 3 : Accroissement du taux de victimes de sexe masculin et féminin de crime violent dans les fréquentations, 2004 à 2008

La moitié des crimes violents déclarées dans les fréquentations représentaient des voies de fait simples, le type de voies de fait le moins grave. Tableau 3 : Victimes d'un crime violent dans les fréquentations, selon le type d'infractions et le sexe de la victime, 2008  Violence dans le cadre des fréquentation intimes

Leurre d'enfants par Internet

Le leurre d'enfants par Internet a été ajouté comme nouvelle infraction au Code criminel en 2002. Les hommes de 18 à 34 ans représentent la majorité des auteurs présumés de leurre d'enfants.

À date, la majorité des causes comportant une accusation de leurre d'enfants ont mené à un verdict de culpabilité. Leurre d'enfants par Internet

 

Plus de renseignements : Droit